fleche orange - orbrun
mes infos
mes infos
mon jardin
mon jardin
mes points
mes points
mon book photos
mon book photos
ma messagerie
ma messagerie
ma communauté
ma communauté
ma commande
mes commandes
déconnexion
déconnexion
acrnet d'inspiration or brun

le blog

Accueil  >  Blog - Côté jardin  >  Les différents types de multiplication des plantes
blog - or brun Côté jardin
5

Les différents types de multiplication des plantes

          La plupart des plantes se reproduisent d’elles-mêmes par graines. Mais d’autre façons de reproduction existent comme le bouturage, le marcottage, la division de touffes, le greffage. Nous vous expliquons chacune de ces méthodes.

 

Elles sont généralement faciles à exécuter, mais faut-il déjà les connaître !

Le semis

Le semis consiste à mettre en terre des graines mûres préalablement débarrassées de leurs enveloppes et âgées de un ou deux ans tout au plus. Il sert surtout à perpétuer les plantes annuelles ou bisannuelles.

 

Ce mode de multiplication présente sur les autres un inconvénient, celui de ne pas toujours transmettre fidèlement les caractères d’une variété donnée. Ainsi les graines de variétés à fleurs doubles donnent toujours une certaine proportion de plantes à fleurs simples parmi d’autres à fleurs doubles.

 

C’est grâce au semis que les horticulteurs obtiennent chaque année de nouvelles variétés à coloris plus riches et plus éclatants. Le semis est à la portée de tous les amateurs qui peuvent le pratiquer de plusieurs manières :

 

  • Le semis à la volée : est le plus couramment employé, il consiste à répandre les graines sans ordre sur toute la surface à ensemencer.
  • Le semis en rayons : consiste à répandre les graines en ligne dans des petits rayons de 1 à 3cm de profondeur creusés d’avance à 6 ou 10cm d’écartement avec la pointe d’une serfouette.
  • Le semis en place : il donne naissance à des plantes qui se développent complètement à l’endroit où elles ont été semées.
  • Le semis sur couche : il consiste à semer à même dans le terreau, attendre 5 ou 6 jours après avoir confectionné la couche et répandre les graines à la volée.
  • Le semis en terrines : s'effectue en versant un peu de terre de bruyère sur quelques centimètres et en recouvrant d’un bon terreau semis. Tasser, puis semer. Pour cette technique, il faut s'assurer d'un bon drainage et couvrir les semis avec une vitre.

 

Le semis
La Stratification

Elle a pour but de préparer les graines dures à la germination en ramollissant leurs téguments extérieurs, ce qui facilite un peu plus tard la sortie du germe. Elle facilite la germination de certaines graines et noyaux à enveloppe dure ou à coque

 

Elle consiste à placer les graines dans un milieu frais et très humide, dans un pot contenant des couches de sable ou de sciure de bois humides. On va donc étaler une couche de graines sur une couche de sable humide, puis recouvrir cette couche de graine avec le même sable humide, et ainsi de suite avec à chaque fois une couche de graine et de sable différente. C'est ainsi que l'on fait pour faire germer un noyau de pêche ou d’abricot par exemple.

 

La stratification est parfaitement adaptée pour les graines d'arbres, mais elle ne se fait pas au même moment pour tous :

 

  • Cerisier, mûrier, manguier : La stratification s'effectue en novembre pour une plantation en avril.
  • Prunier, aulne, frêne, cormier : La stratification s'effectue en décembre pour une plantation fin mars-début avril.
  • Pêcher, châtaignier : La stratification s'effectue en janvier pour une plantation fin mars.
  • Pommier, poirier, cognassier : La stratification s'effectue en janvier-février pour une plantation en mars. Mais il est possible d'éviter la stratification pour ces graines en les conservant au sec l'hiver, et en les trempant 24h dans l'eau avant plantation en Mars.

 

Les agrumes quant à eux n'ont pas besoin de stratification, leurs graines se sèment d'octobre à février. 

Le bouturage
Le bouturage

Le bouturage consiste à fractionner un végétal et à faire enraciner chaque fraction séparément dans le but de constituer, par la suite, autant de nouveaux individus semblables en tous points au pied-mère. On va par exemple couper une branche d'un pied de tomate et le replanter, ce qui aura pour effet de faire pousser un second pied identique au premier. Toutes les plantes peuvent être bouturées !

 

Il existe différents types de bouture : La bouture ordinaire (bouture de tige), la bouture en talon, en crossette, en plançon, la bouture fendue, la bouture de racines, de feuilles, d'oeil, et la bouture dans l'eau.

Le marcottage

Le marcottage est un mode de multiplication qui consiste à provoquer l’émission de racines adventives sur certains rameaux encore adhérents au pied-mère. Ces rameaux enracinés sont ensuite séparés (sevrés) pour donner autant de nouvelles plantes en tous points semblables à la première. Le marcottage ne modifie en rien les caractères du pied-mère. Il est assez peu employé en culture florale mais souvent en maraîchage (fraisiers). Concrêtement, on enterre un des rameaux du pied-mère sans les séparer, jusqu'à ce que ce rameau développe des racines. On peut ensuite couper la liaison entre le pied-mère et le nouveau pied !

 

Voici différentes techniques de marcotage, avec à chaque fois des exemples de plantes adaptées à cette technique :

 

  • Marcottage par couchage : Toutes les plantes d'intérieur + Rhododendron, Framboisier noir et pourpre, Mûrier des haies, Hortensia, Kiwi, Lierre, Celastrus...
  • Marcottage en cépée : Seringat, Bruyères, Cognassier, Forsythia...
  • Marcottage aérien : Hibiscus, Laurier rose, Érables, Lilas, Yucca, Aralia, Ficus benjamina, Philodendron...
  • Marcottage en serpenteaux : Vigne-vierge, Aristoloche, Passiflore, Akebia...
La division de touffes

Beaucoup de plantes vivaces ont intérêt à être multipliées par ce procédé rapide qui consiste tout simplement à séparer le/les plus jeunes rameaux (pourvus de radicelles) des touffes adultes, et à les replanter. Ces petits plants sont alors appelés « éclats ».

Le greffage

C’est un mode de multiplication qui consiste à souder une portion de végétal appelé « greffon » à un autre végétal, qui deviendra son support et lui fournira une partie des éléments nécessaires à son développement.

Il existe différentes sortes de greffes : Greffe en écusson, en fente, en couronne, en approche, à cheval, à l'anglaise, et par approche.

 

Le greffage est parfaitement adapté pour les arbres fruitiers et les vignes par exemple, mais il est plus complexe à réaliser que les autres méthodes de multiplication !

ces articles peuvent aussi
vous intéresser
Évenement jardin - or brun
Évenement jardin
Publié le 13/05/2019, proposé par

Jardins, Jardin, le rendez-vous incontournable des jardiniers, revient au Tuileries du 6 au 9 juin 2019. 

lire l'article arrow_right
#jardinsjardin #paris #paysagisme #tourisme #visite #plantes #achat #fleurs
Évenement jardin - or brun
Évenement jardin
Publié le 27/11/2019, proposé par

Tout le monde connait le ficus benjamina, les pointesettia, les cactus. Et qu'ils soient en pot ou en terrarium, on aime les disposer chez soi pour agrémenter sa décoration. Mais récemment nous avons découvert un concept étonnant à Lyon qui va à coup sûr personnaliser votre intérieur.

lire l'article arrow_right
#plantesvertes #shopping #lyon #ideesdeco #decoparlesplantes #liamone
Évenement jardin - or brun
Évenement jardin
Publié le 30/01/2020, proposé par 559635514

« Des bordures de buis rigoureusement taillées y dessinaient des cadres où se déployaient, comme sur une pièce de damas, des ramages de verdure d'une symétrie parfaite. » Théophile Gauthier
Au-delà de la poésie, Béatrice Marzano nous partage ses secrets de jardinier pour tirer parti de toutes les qualités du buis.

lire l'article arrow_right
#buis #enqueses #jardinalafrancaise #paysagisme #structure
arbre
côté commentaires
écrire un commentaire
publier
CHOISIR UN BLOC
CHOISIR UN BLOC
fermer la popup
Billes d'argile Or Brun 5L
Billes d'argile Or Brun 5L
-
1
+
delete_forever supprimer
6,95€ TTC
TOTAL
6,95€ TTC
Voir mon panier
Poursuivre ma commande