fleche orange - orbrun
mes infos
mes infos
mon jardin
mon jardin
mes points
mes points
mon book photos
mon book photos
ma messagerie
ma messagerie
12
ma communauté
ma communauté
ma commande
mes commandes
déconnexion
déconnexion
acrnet d'inspiration or brun

le blog

Accueil  >  Blog - Côté jardin  >  Comment réussir ses semis facilement ?
blog - or brun Côté jardin
1

Comment réussir ses semis facilement ?

          Pour les jardiniers que nous sommes le semis permet la multiplication des végétaux et reste une opération primordiale, voir indispensable de notre travail. Ce n’est pas la seule technique de reproduction, mais l’une des plus répandues. Voyons comment réussir à effectuer ses semis facilement.

 

Dans cet article nous expliqueront ce qu’est le semis, les différentes méthodes de semis, les différents termes utilisés (Plombage, levée, binage, éclaircissage, repiquage...), et les causes des échecs éventuels.

QU’EST-CE QUE LE SEMIS ?

Début d’année, quelques rayons de soleil et ça y est, le jardinier pense au jardin. En Février, c’est le moment où les premiers semis se font. Ils ne peuvent pas commencer directement au potager car la terre est froide mais on les effectuera sous une serre, vérandas ou directement à la maison.

 

Semer, c’est placer les graines des plantes à multiplier dans des conditions de milieu pour que les graines y germent et s’y développent normalement. Pour que votre semis soit réussi il faut que les 2 conditions suivantes soient réunies : semer des graines vivantes à haut taux de germination, et que ces graines soient mûres.

 

Achetez de préférence vos graines tous les ans, ne jamais semer des graines appartenant à des lots douteux ou trop âgés car leur valeur culturale peut être réduite ou nulle. En plus de la qualité de la graine, il nous faut des conditions de milieu favorables à la germination. C’est là qu’intervient les facteurs température (T°C), humidité, aération et support (terreau).

 

  • La température : varie selon les espèces, elle peut être de 2 à 3°C jusqu’à 18 à 20°C. Pour semer en plein air, il faut donc attendre que le sol se soit réchauffé.
  • L’humidité : une certaine humidité est indispensable pour permettre le ramollissement et le gonflement des graines. Attention un excès d’humidité est néfaste et peut entrainer l’asphyxie des graines ou la fonte des semis (pourrissement).
  • L'aération : l’air est indispensable pour obtenir un bon développement des semis. En pleine terre l’aération se fera en ameublissant convenablement le sol par des labours, hersages et ratissages.
  • Le mélange terreux : pour ma part j’emploie le Terreau Semis Or Brun auquel j’ajoute un peu de sable et de la terre de mes taupières que je tamise. Ce mélange me permet d’avoir une structure étudiée pour faciliter la germination. Il a l’avantage d’optimiser la germination grâce à une structure fine et légère qui enrobe bien les graines, il facilite le drainage et fertilise modérément sans risque de brûler les racines.
LES DIFFERENTES METHODES DE SEMIS

Les graines semées doivent bien adhérer au sol, d’où la nécessité de bien préparer son terrain avant le semis. Un critère important est la profondeur du semis, elle varie avec la grosseur de la graine, la saison et la nature du sol.

 

Plus une graine est fine, moins il faut l’enterrer. De quelques millimètre pour certaines, 1 à 2cm pour la plupart des espèces légumières et 2 à 3cm pour les grosses graines comme les potimarrons ou butternuts par exemple. Il vaut mieux semer plus profond en terre légère qu’en terre lourde et argileuse ; plus profond en plein été qu’au printemps et en automne (pour l’humidité) ; et enfin plus profond en sol sec qu’en sol humide.

 

Maintenant que les bases sont posées nous allons commencer le semis : il existe plusieurs façons de s’y prendre, qu’on le fasse manuellement ou mécaniquement.

 

  • Le semis à la volée : les graines sont réparties sans ordre spécifique à la surface du sol, mais d’une manière assez uniforme, puis elles sont ensuite enterrées soit par griffage soit par ratissage. Je ne le conseille pas forcément car le binage et les éclaircissages sont difficiles et fastidieux.
  • Le semis en ligne : c’est la méthode la plus utilisée, les graines sont disposées en lignes continues, les distances séparant deux lignes voisines varient par rapport à l’espèce semée. En général les distances varient entre 20 et 25cm ce qui permet un binage plus facile. Il est possible d’employer de simples graines ou des graines enrobées plus facile à distancer. Le semis en ligne au semoir mécanique est une solution rapide et idéale, le semoir réalise une économie de graines et une répartition impeccable à une profondeur constante et réglable.
  • Le semis en poquets : dans ce système, les graines sont groupées par 3 ou 4 dans un petit trou, chaque trou est séparé de son voisin par un espace plus ou moins grand et aligné convenablement. Le semis en poquet est surtout utilisé pour les haricots, le poquet offre l’avantage de réduire les travaux d’éclaircissage et d’économiser la semence.

 

Que l’on sème à la main ou au semoir, ne jamais semer par temps pluvieux, ou dans un sol fortement mouillé. En conclusion, il vaut mieux semer dans la poussière que dans la boue.

LES DIFFERENTS TERMES UTILIsés
  • Le plombage : c’est le fait de tasser la terre autour des graines, l’opération est indispensable pour qu’un contact s’établisse entre la terre et la graine, et que l’humidité monte des profondeurs du sol jusqu’aux semences (capillarité). Le plombage se réalise bien souvent avec le râteau que l’on met à plat en tapotant la terre.
  • La levée : désigne l’apparition des jeunes plantes à la surface du sol. La levée s’opère en un temps très variable de quelques heures (36 heures pour la chicorée frisée) à 2-3 jours (pour la laitue) et jusqu’à 40 jours (pour le persil). La chaleur est un des facteurs de la levée et le froid est un facteur du retardement de la levée. Pour les plantes qui germent très lentement, il vaut mieux tremper les graines pendant 24 heures dans de l’eau tiède (pour le persil par exemple). La levée se fait alors plus rapidement.
  • Le binage : dès que la levée est terminée et que l’on aperçoit les lignes, il faut biner, même si le sol est propre. Le binage permet de détruire les mauvaises herbes, redoutables concurrentes des plantes cultivées. Mais il permet aussi d’aérer superficiellement le sol, de faciliter la pénétration des pluies ou des eaux d’arrosage et de favoriser une vie microbienne. De plus, le binage détasse les sols tassés pour permettre à l’eau de remonter par capillarité. D’ailleurs le mot d’ordre du jardinier est : un bon binage vaut deux arrosages.
  • L’éclaircissage : opération importante ayant pour but de distancer convenablement les jeunes plantes, en coupant ou en arrachant les plantes superflues qui se sont développées par suite d’un semis trop épais (semis de carottes par exemple). Un éclaircissage rapide assure un bon rendement, cette opération se fait manuellement mais il est possible d’utiliser des petites binettes pour faciliter le travail.
  • Le sarclage : c’est une opération minutieuse que l’on fait à l’aide d’un outil appelé « binette » ou « sarcloir », d’un couteau ou également à la main. Le sarclage appelé aussi désherbage est le fait de supprimer bon nombre d’herbes folles tels que mourons, orties ou plantains dans les carottes, poireaux ou salades.
  • Le repiquage : repiquer une plante, c’est la planter à une distance convenable dans un terrain, de façon à la fortifier, avant de la planter définitivement à sa bonne place. La plantation est l’opération par laquelle la plante est disposée dans le milieu où elle passera le reste de sa vie. Une jeune plantule qui est repiquée plusieurs fois dans des godets avant d’être planté à son emplacement définitif est dite « transplantée ». L’opération de repiquage, plantation ou transplantation se fait à l’aide d’un « plantoir » ou « transplantoir ».
Les CAUSES D’éCHECS DANS LES SEMIS

Les causes qui amènent la perte partielle ou totale d’un jeune semis sont nombreuses et variées et le jardinier a souvent beaucoup de mal à distinguer les causes exactes :

 

  • Pas de levée : Les graines semées sont trop âgées et ne possèdent plus leur taux de germination, l’autre cause peut être un sol pas assez humide ou au contraire trop humide.
  • Un semis trop précoce : la température n’est pas assez élevée et les graines n’arrivent pas à germer.
  • Le jeune plant jaunit ou pourrit : la terre est infestée par un champignon parasite : la fonte. Changez de terre avant de refaire le semis.

 

Les ravageurs s’intéressent également aux jeunes plantules :

 

  • Les limaces et les escargots dévorent les jeunes plantes durant la nuit.
  • L’araignée rouge dévore parfois les très jeunes plantes, pour éviter cela il faut maintenir le sol humide.
  • Les altises ou les puces de terre peuvent détruire les jeunes semis de navets et de choux peu de temps après leur levée.
  • Le ver gris ou le ver banc peuvent faire faner les plantes déjà âgées comme les salades, choux ou betteraves, et les faire mourir. Dès que la plante commence à faner, fouiller à son emplacement pour capturer et tuer ces vers.
  • Le sol peut être bouleversé, retourné par des galeries de grande taille : les taupinières. Cela signifie qu’une ou plusieurs taupes évoluent dans le sol. Essayez de les attraper soit le matin au lever du soleil, soit le soir à son coucher car les ravages peuvent être importants.
  • Et puis enfin les véritables pillards de graines sont bien sûr les oiseaux. Les graines en cours de germination et les jeunes plantules qui apparaissant à la surface du sol sont la convoitise de nombreux oiseaux : pigeons (pour les pois), moineaux, merles etc…

 

Dans vos jardins je vous conseille de protéger les semis par un filet de protection (surtout au printemps). Dès que les plantes ont dépassé le stade du cotylédon et que les premières feuilles apparaissent, les systèmes de protection peuvent être retirés car les oiseaux se désintéressent des jeunes plantes.

 

Le semis consistant à mettre des graines en terre, il est possible de semer tous les végétaux qui existent : les plantes légumières, les annuelles, les bisannuelles, les vivaces, les arbustes, les arbres etc… Tout ce qui vit peut être semé.

 

L’action de la lune favorise la germination des graines. Lorsque vous désirez jardiner, choisissez la période idéale : lune montante ou descendante ? La réponse est simple le semis se fait en lune montante.

 

Alors amis jardiniers, j’espère que cet article vous aidera dans votre démarche de semis. Et si vous l'avez apprécé, n'hésitez pas à laisser un commentaire !

ces articles peuvent aussi
vous intéresser
Côté décoration - or brun
Côté décoration
Publié le 30/07/2019, proposé par 222963345

Aujourd'hui, nous trouvons très fréquemment des orchidées dans nos intérieurs... Il s'agit d'une des plantes avec la variété la plus importante. Il est donc très facile pour chacun de trouver son orchidée... 

lire l'article arrow_right
#orchidées #fleurs #decoration #conseils #bonsgestes #entretien #engrais #terreau #soin
Côté décoration - or brun
Côté décoration
Publié le 04/03/2019, proposé par

Cette année, la Fête des Plantes de Saint-Jean de Beauregard fêtera ses 35 ans et sera, pour l'occasion, parrainée par Patrick Blanc. Il est le créateur du mur végétal, biologiste et chercheur au CRNS.

lire l'article arrow_right
#fêtedesplantes #saintjeandebauregard #visite #achat
Côté décoration - or brun
Côté décoration
Publié le 10/04/2019, proposé par

Le printemps marque le début de la saison au jardin. Et de certaines plantations voire même récoltes pour commencer à vous régaler de vos petites (ou grosses) productions ! Notre passionné Olivier nous livre ses secrets et astuces pour profiter de son potager dès les premiers rayons du soleil.

lire l'article arrow_right
#potager #lepotagerdolivier #recolte #abondance #fruits #legumes #bonsgestes #fertilisant #terre
arbre
côté commentaires
écrire un commentaire
publier
Faire germer les pommes de terre
Sophia L. le 07/04/2021
Hello,

En plus de mes autres semis j'essaye de faire germer des pommes de terre et des patates douces. Elles ont pas mal grandi mais je me demande si je dois laisser des petites branches grandir ou s'il faut les tailler?

A+
CHOISIR UN BLOC
CHOISIR UN BLOC
fermer la popup
Billes d'argile Or Brun 5L
Billes d'argile Or Brun 5L
-
1
+
delete_forever supprimer
6,95€ TTC
TOTAL
6,95€ TTC
Voir mon panier
Poursuivre ma commande